Home » Amérique centrale » Portrait: David le super tatoué

Portrait: David le super tatoué

La première fois que je le croise, c’est au moment où je sors de l’hostal où je viens de m’installer, pendant que lui y entre, accompagné d’une amie aux milles piercings à la démarche de vrai mec, ainsi qu’un jeune français à l’allure tranquille. Environ 35 ans, tout fin, David a des tatouages partout sur le torse, le cou, les bras, c’est plutôt impressionnant!
Tous trois me saluent avec de grands sourires chaleureux,
“quel drôle de trio” me dis-je en leur rendant à mon tour un sourire…
Le soir, j’écoute David nous raconter à quel point il a apprécié la personnalité de telle ou telle personne qu’il a rencontré en voyage:
- Elle m’a incroyablement touché cette fille, elle est si pure, si vraie! Quelle magnifique personne! Comme je suis heureux d’avoir croisé son chemin!
Ou bien:
- ce type est incroyable! Quelle intelligence et une des plus intéressantes personnalités que j’ai connu!
J’observe donc David, car il m’amuse, je remarque par exemple combien il aime mettre de la poésie et de la beauté dans tout et tout le monde. À l’écouter, chaque rencontre est un événement, une personne rare, unique. Il exagère, il en rajoute, mais son regard est généreux, quand il aime, il aime, et il le montre.
En même temps, c’est un provocateur, un soir où nous dînons tous les 4 ensemble, il nous raconte la fois où:
- j’ai pissé dans la dernière voiture d’Hitler!
Face à nos têtes ahuries, il enchaine:
- C’était dans un musée au Canada, je sais que j’ai manqué de respect, mais je n’ai pas pu m’en empêcher! Personne ne m’a vu, sauf un passant, et le temps qu’il prévienne le gardien, j’avais détalé!
Et nous rions tous de bon cœur avec lui…
David est aussi un dévoreur de bouquins et de films, comme moi, alors nous passons des heures à commenter nos dernières découvertes, à nous recommander nos “incontournables”.
C’est donc un super tatoué au cœur tendre, camionneur de métier, il m’avoue que c’est tellement bien payé qu’il n’arrive pas à se décider à changer de métier… Pourtant il est brillant le garçon, cultivé et passionnant de surcroît!
Quand je quitte mes nouveaux amis pour me rendre au Costa Rica, le lendemain il m’envoie un mail que j’ouvre en me demandant, intriguée, ce qu’aura donc été son regard sur ma personne:
“I just want to tell you how much I enjoyed your personality, you grace, and your beautiful face. I will keep in touch, and hope that our paths cross again in the future. muchos besos.”
Ouf! Alors à un de ces quatre à Montréal si j’y vais, qui sait…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

wordpress