Home » Amérique centrale » La lame de fond
La lame de fond

La lame de fond

Au 4ème jour de ma retraite de yoga, voici où en était ma réflexion du moment:
“Ce qui est étrange, c’est que, depuis 4 jours que je suis dans ce centre, même si je m’entends très bien avec les autres personnes du centre, je sens que je n’arrive pas à connecter avec eux… Moi la reine de la communication, qui par mon métier de guide, parvient en général à créer une intimité avec chacun de mes clients en moins d’une heure, cette fois, je n’ai pas vraiment envie de faire d’effort ni n’arrive à me démarquer… L’énergie du lieu va à l’essence de chacun, elle me dénude de tout ego, de toute prétention de briller ou de séduire. Je retire petit à petit toutes les couches qui se sont superposées dans mon quotidien et je suis inquiète de trouver ce qu’il va rester… Est-ce que je vais aimer ce que je vois?”

image

Et puis, le 7ème jour… La lame de fond…
Ce que j’ai vécu au cours de ma retraite de yoga sur le lac Atitlan m’a fait l’effet d’une véritable lame de fond: en surface tout est tranquille et cotonneux, les jours se suivent sereinement et semblent se ressembler: lever tous les matins à 6:00 pour une méditation matinale sur le ponton donnant sur le lac. Puis à 7:15 cours de yoga accompagné des premiers rayons du soleil. À 8:45, copieux petit déjeuner végétarien puis temps libre pour soi jusqu’à 12:30 heure du déjeuner. Après le repas, de nouveau temps libre jusqu’à 16:30 ( promenade, méditation, sortie en bateau ou kayak sur le lac etc…) à 16:30 workshop du jour ( cours sur la méditation, ou essai d’une nouvelle pratique de yoga, ou encore introduction au chamanisme…). À 17:30, dîner (oui je sais, c’est tôt!!) puis à 19:00, Satsang : on se réunie pour chanter gaiement en groupe, accompagnés de guitare, tambours ou autres accessoires sympas pendant le Satsang, on peut également choisir de partager des lectures inspirées, des réflexions spirituelles, le tout dans une ambiance très légère et bon enfant. Et enfin dodo, je m’écroule en général à 22:00!

imageJag Hall

Voilà pour le programme au quotidien. Je parle à présent de lame de fond car depuis le début, j’avais l’impression de ne pas vraiment connecter avec les gens sur place, d’être plutôt là pour me reconnecter avec moi-même, pour faire une bonne cure de detox, une remise en forme par le yoga… Et tout d’un coup sans crier gare, je me réveille le 6ème jour la boule au ventre à l’idée de partir si vite, je réalise que le lien qui s’est établi avec les autres volontaires du centre s’est tissé discrètement mais sûrement, je sens que nous sommes comme une grande famille attentionnée et solidaire les uns envers les autres et que je me suis beaucoup attachee à certaines personnes, sans m’en rendre compte… Je n’ai plus envie de partir, de les quitter, de m’éloigner de ce lieu… Je suis à fleur de peau, émue, agitée, où est passée ma “zenitude”???

imageles copines

imageSortie en bateau

imageCap’taine Marco

imageLa salle des repas & Satsang

2 comments

  1. Chantal Pilliard

    Lumineuse Bénédicte. C’est avec beaucoup d’émotion que je lis ton blog. Tu te fais un si beau cadeau en faisant ce voyage. En te lisant, une phrase me vient spontanément :

    ” Chaque jour, chaque chose, bonne ou mauvaise, doit être accueillie comme une transition vers autre chose….”.

    Je te suivrai tout au long de l’année, via ton blog. Profites bien et partages encore mieux !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

wordpress