Home » Amazonie » Le retour
Le retour

Le retour

On parle toujours de ces fantastiques voyages que nous faisons et la chance que nous avons de vivre de pareilles aventures, et c’est vrai, c’est une chance extraordinaire que nous nous offrons-là, ces parenthèses de quelques mois, ou années à sillonner le monde! Mais on ne parle presque jamais du retour… Et pourtant, ce n’est pas rien!! Depuis plus d’un an que je suis rentrée, je me dis qu’il faut que je prenne le temps de venir sur mon blog pour vous faire ce dernier témoignage: Le retour d’un voyage!

Je voudrais donc partager avec vous mon vécu après cette année de voyage en solo et sac à dos en Amérique latine:

Première sensation: le monde est fou! Le lendemain de mon arrivée, j’attends une amie devant la gare Saint-Lazare pour aller prendre un café, encore sonnée par l’effet retour, j’arrive en plus au moment des événements “je suis Charlie”, un choc! Mais qui me permettent au passage de ne pas être trop le centre de l’attention pendant les dîners où je suis conviée, ouf! je ne m’en sentais pas capable! Et là, devant l’entrée de la gare Saint-Lazare, je vois tous ces gens marcher avec l’allure de ceux qui savent où ils vont, comme des robots, ils ont l’oreillette collée à l’oreille, un attaché-caisse dans une main, portable dans l’autre, et ça grouille dans tous les sens, chacun connaissant son chemin, j’ai le tournis…

Deuxième sensation: je n’ai envie de rien! Je passe plusieurs mois à me demander ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie, complètement paumée, je suis rentrée vivre à Barcelone, et je n’ai absolument rien qui me motive! Comme déracinée, apathique, je ne sais pas où j’ai envie de vivre, campagne? ville?, pour faire quoi? avec qui? je ne ressens rien, et je m’inquiète en me demandant si je retrouverai un jour cette joie de vivre qui me traversais si souvent auparavant…

Troisième sensation: La solitude des grandes villes! Après m’avoir dignement fêtée après un an d’absence, mes amis reprennent leur routine et oublient que je suis rentrée, il n’ont plus l’habitude, le réflexe, de m’inclure dans leurs plans… Je me sens assez seule, parfois plus qu’au fin fond de lAmazonie dans mon tipi! Je décide donc d’être ouverte à toute nouvelle personne intéressante entrant dans ma vie, et je me recrée peu à peu un nouveau tissus social, avec de nouvelles têtes que je mêle avec celles de toujours.

Quatrième sensation: Rien à perdre! Puisque rien ne me stimule mais qu’il faut bien avancer, je me lance à l’aveuglette dans divers projets professionnels sans trop y croire, je plante des graines d’idées, optimiste malgré tout, je décide d’appeler cette période: Zone fertile! Je rentre donc dans cette phase chaotique et peu structurée du touche à tout pourvu que ce soit une action, une avancée, je m’étourdis volontairement pour ne pas trop penser.

Cinquième sensation: Des bas… mais aussi des hauts! Ça y est, la vie au quotidien reprend des couleurs, elle est à nouveau accompagnée de stimulis, de tourments, de surprises, d’envies éphémères… Je continue à travailler sur moi pour extraire mes dernières peurs enfouies mais en parallèle je fais des rencontres, j’ai d’importantes prises de conscience, j’avance, je trébuche, me relève, je rêve à nouveau, je me sens en vie! Et surtout je prends la décision d’apprendre à aimer à nouveau Barcelone, je lui fais la promesse de la redécouvrir avec un nouveau regard.

Sixième sensation: la plénitude! Un an a passé depuis mon retour, j’ai fêté mes 40 ans et ce passage à cette nouvelle décennie m’a fait l’effet d’un électrochoc. Comme par magie, je me débarrasse enfin de croyances anciennes et je découvre avec joie qui je suis vraiment. C’est comme un voile qui s’est envolé, je vis depuis dans une sorte d’état de grâce où je vois la vie et les rapports humains avec une clairvoyance qui me ravie: Balayés les masques, disparus les petits arrangements avec ma conscience, j’accepte totalement ma nature profonde et je croque de nouveau la vie à pleine dents!

 

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

wordpress