Home » Amérique centrale » Mes 24h chez les guérisseuses mayas Guatemala
Mes 24h chez les guérisseuses mayas Guatemala

Mes 24h chez les guérisseuses mayas Guatemala

Je suis arrivée à l’heure du déjeuner, chez Doña T. et sa fille Doña S (par respect pour elles je ne donnerais pas leur nom entier), toutes deux guérisseuses spirituelles depuis de nombreuses générations, on peut également les appeler chamanes, L’endroit est situé à même la route cabossée à la sortie de la ville de Chichicastenango. En bordure de cette route, une petite bicoque servant de boutique d’appoint sert de point de repère avec à sa droite un petit chemin de terre et quelques cahuttes qui sont, je le découvre avec surprise, le fief de ces 2 femmes et du reste de leur famille. À ce moment, j’avoue que je me suis dis rapidement: “Mon dieu!, je vais rester dans cet endroit pendant 24h?” Des poules décharnées passent entre mes jambes, des gamins insouciants jouent face à ce que l’on me dit être le potager.

image

Doña S, qui deviendra rapidement mon amie, me montre l’autel où elles reçoivent les patients et où nous pouvons prier si nous le souhaitons, et c’est là qu’elle me demande de poser mon gros bardas et que nous allons déjeuner ensuite, juste elle et moi avec le menu habituel: des haricots noirs (frijoles), quelques légumes, le tout accompagné de leur fameuse tortilla de maïs dont je commence à ne plus supporter le goût… Enfin, elle m’offre un délicieux jus de papaye pour se désaltérer, car, comme elle me le dit si simplement, “nous sommes pauvres mais souhaitons manger sainement, et vivre proprement“.image

Pendant l’après-midi, je me fais toute petite et contemple avec curiosité la vie quotidienne de ces 2 femmes, de nombreuses personnes venant de tout le pays viennent les consulter, la mère ayant reçu il y a une quinzaine d’année le prix du “héroe anónimo”, qui veut dire le héros anonyme, et qui est remis par le gouvernement guatémaltèque en association avec de grandes entités internationales.
Nous attrapons ensuite un colectivo, ou plutôt une fourgonnette qui nous mène jusqu’en ville car nous allons faire les achats nécessaires pour la cérémonie du feu qui aura lieu le lendemain matin à 6:00! Je suis impatiente!!
Elles insistent pour me payer mon trajet, d’ailleurs, pendant ces 2 jours je n’aurais, une fois de plus, pas le droit de sortir mon argent, et cela me bouleverse… Car au début de mon séjour, mes premiers amis avaient de bons revenus, mais là, leur habitat et leurs habits montrent clairement à quel point cette grande famille est démunie!
La nuit arrive vite, et le froid avec elle (et oui, nous sommes à 2000 mètres d’altitude!), ma nouvelle amie me montre l’endroit pour faire le Temazcal: pour faire simple, c’est l’ancêtre du sauna, mais dans une sorte d’igloo en pierre, où toute la famille est réunie, à poil bien sûre! Me déshabiller dehors entre le vieux papa de 90 ans et le reste des enfants me regardant avec curiosité est au-dessus de mes forces, même si l’expérience me tente, je décline finalement l’offre et opte pour rester sale pour cette nuit! J’assume!

Après un dîner simple mais bon, fait de fromage frais et d’avocat, le tout accompagné de l’invariable tortilla de maïs, je parle longuement avec Doña S et, à ma grande surprise, je découvre une femme qui s’est longtemps cherché et a senti de l’amertume, une femme qui a beaucoup souffert, avec des phases d’égarement et de dépression… Elle a bientôt 50 ans et me dit que cela fait seulement quelques années qu’elle a trouvé la paix en elle. Moi qui pensais que guérisseuse était synonyme d’harmonie, moi qui imaginais ces êtres d’exception comme des personnes au-dessus du commun des mortels! Et bien non, elles souffrent et ont un chemin de vie difficile, et pourtant, ce sont de grandes guides spirituelles recherchées et reconnues dans tout le pays et à l’étranger aussi…

image

imageOn me réveille à 5:55 pour participer à la cérémonie du feu, une activité presque quotidienne, que les locaux comme les étrangers prisent beaucoup. Pendant 2h30, tous assis autour d’un feu sacré dans la petite cour centrale de la maisonnée, nous demandons protection pour les nôtres, amis, famille, mais aussi, pays, nation… Pour les énergies de la terre, l’eau, l’air, les relations humaines, l’amour etc… Nous brûlons des cierges, des feuilles ayant toutes une signification particulière, la chamane et ses filles chantent et disent des prières, entendent des voix, ont des visions… C’est un moment intense et troublant où je ne fais qu’un avec le groupe, mais également avec les éléments de la nature. Quand la cérémonie se termine, nous avons un peu l’impression d’avoir fait évoluer le monde! Le tout, sans prendre aucune drogue :-).

image

Après un petit déjeuner à base de thé au maïs! Et d’un morceau de pain doux, je vais avec Doña S, voir le fameux marché traditionnel de Chichicastenango, qui a lieu 2 fois par semaine, le jeudi ou dimanche, il est immense et coloré, des petits stands de tissus, sacs, bijoux se succèdent les uns derrière les autres dans un labyrinthe d’allées toutes plus animées les unes que les autres.

imageMarché traditionnel de Chichi

image
Quand nous arrivons aux stands des fruits, j’insiste pour acheter quelques melons et papayes pour les partager avec sa famille au déjeuner, elle accepte enfin que je paie quelque chose, mais je vois bien dans son regard que c’est uniquement pour me faire plaisir afin que je sois bien avec ma conscience!
De retour, juste après le déjeuner, Doña S. me propose de me faire mon analyse “nahuale”, une sorte d’astrologie maya, à partir de ma date de naissance. Ce qu’elle me dit est troublant car je me reconnais complètement dans sa description, elle parle de mon caractère, mes vertus et obstacles, mes forces et faiblesses et surtout des 3 phases de la vie: la jeunesse, l’âge adulte, et le reste de la vie qui commence à 42 ans. Pas de lecture du futur, juste comment je me sentirais, mon harmonie avec la vie, avec ma vie.

Merci doña S. pour le temps passé avec moi comme deux amies intimes, ce n’était que 24h mais je me souviendrais longtemps de cette rencontre avec ces 2 femmes remarquables et généreuses…

One comment

  1. J’ai hâte que tu me racontes en détail ton expérience chamane ;)

    Besos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

wordpress